CENTRES-VILLES – TOURISME – EMPLOIS

CONSÉQUENCES COLLATÉRALES
POUR LE COMMERCE DE PROXIMITE ET SES EMPLOIS

Depuis des années, la FRANCE a misé sur la manne financière de l’INDUSTRIE DU TOURISME sans prendre en compte les dégâts collatéraux sur la population, les commerces de proximité et leurs emplois.

                        assises du tourisme 2015 : objectif atteindre  100 millions de visiteurs en 2020

 

LES TRAVAUX URBAINS

Afin d’embellir les villes, transports (tramway)  etc.. de nombreux travaux ont été réalisés sans que soient pris en compte les difficultés financières des commerçants artisans, causant souvent leur disparition sans aucune compensation et INDEMNITÉS FINANCIÈRES, aucune solidarité nationale.

LOGEMENTS

De plus en plus de logements de particuliers sont réservés au tourisme via Internet, ce qui diminue la fréquentation des consommateurs des commerces en centres-villes, résultat INSEE.

le Tourisme a une influence directe sur le prix de l’immobilier, le prix des loyers, des habitations et des commerces, fait fuir la population des centres-villes qui perd ses habitants.

DÉSASTRE DES CENTRES-VILLES

Entre les travaux urbains qui durent des années et la perte de population des centres-villes, une trop forte croissance des centres commerciaux et grandes surfaces en périphérie, une concurrence déloyale de mètres carrés illégaux de surfaces de vente, le commerce de proximité subit de plein fouet toutes les conséquences collatérales, sans que ces conséquences soient prises en considération dans les décisions d’aménagement commercial et par le gouvernement.
Résultat : aucune évaluation sur les conséquences de l’environnement urbain et sur les emplois qualifiés perdus dans le commerce de proximité depuis des décennies.

LOI ELAN

Devant la situation catastrophique des centres-villes, l’image déplorable vis à vis des touristes (nationaux et internationaux) le gouvernement a décidé de revitaliser les centres-villes pour améliorer l’image de marque du commerce français pour satisfaire l’industrie du tourisme.
la LOI ELAN 2018  prévoit une anaylse d’impact sur les centres-villes et les emplois.

Cette analyse est remise en cause par le Centre National des Centres Commerciaux dont l’objectif est d’obtenir toujours plus de mètres carrés en périphérie des villes pour continuer son oeuvre de destruction massive des centres-villes et la bétonisation des terres.

ACTIONS

Grace à des actions des commerçants avec EN TOUTE FRANCHISE contre les autorisations d’exploiter et les actions citoyennes contre de grands projets d’artificialisation des terres, et non sans grandes difficultés, des centres commerciaux ont été repoussés et annulés par des collectifs de citoyens et de commerçants réunis, avec EN TOUTE FRANCHISE, dans une Fédération Nationale : DES TERRES, PAS D’HYPERS !

ces informations vous ont intéressés, alors

N’ATTENDEZ PLUS POUR NOUS AIDER

ADHÉREZ, C’EST ICI

  association non subventionnée

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier