STOP AUX RETRAITES INDÉCENTES DES COMMERÇANTS-ARTISANS

Monsieur Edouard PHILIPPE, Premier Ministre, dans son projet de retraites (page 37), ne prend pas en compte les aléas économiques  auxquels sont confrontés les commerçants-artisans, à savoir : 

  1. Travaux urbains (1 an ; 2 ans, 3 ans, tramway, égouts, réseaux électriques, internet….)

  2. Les abus de position dominante et le taux de vacance commerciale ( centres villes détruits).

  3. La concurrence déloyale, fléau des commerçants-artisans, surfaces illicites….

  4. Le pillage des tribunaux de commerce, liquidation des biens propres, etc…

 Notre intervention du 7 janvier 2020 :

                Monsieur Edouard PHILIPPE, Premier Ministre, Réforme des retraites 7 janvier 2020

 

STOP AUX SPOLIATIONS ORGANISÉES DES COMMERÇANTS-ARTISANS

 

Suite aux décisions arbitraires des élus locaux, des tribunaux de commerce et par manque de prise en compte des effets catastrophiques collatéraux d’une implantation de grande surface par les élus nationaux (qui n’ont pas su mettre en place les garanties nécessaires) n’ont pas été préservés : le maintien des emplois des petites entreprises commerciales et artisanales, le Cadre de vie des citoyens, le développement et les débouchés des circuits courts des productions locales, de la petite industrie.
                         #chichemacron     #418MILLIARDS     #concurrencedéloyale     #emplois

manifestation le 5 décembre 2019 à Paris

IL EST URGENT DE REMETTRE DES RETRAITES DÉCENTES AUX COMMERÇANTS-ARTISANS
pour leurs permettre de prendre DIGNEMENT leurs retraites

 

ces informations vous ont intéressés, alors

N’ATTENDEZ PLUS POUR NOUS AIDER

ADHÉREZ, C’EST ICI

 

 

 association non subventionnée

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier